JTCLASSBLU 15
Französische Biographie von Marieluise Fleißer Drucken


Biographie de Marieluise Fleißer

1901 Naissance de Marieluise Fleißer le 23 (ou le 22) novembre à Ingolstadt.
1907
Entrée à l'école primaire. Ecole pour filles du couvent St. Johann im Gnadenthal.
1914
Lycée de jeunes filles Englischen Fräulein à Ratisbonne.
1917
Elle lit en cachette Strindberg et les Expressionnistes.
1919
Baccalauréat. Inscription à Ludwig-Maximilans-Universität à Munich. Etudes de théâtre auprès d' Arthur Kutscher. Relation avec l'étudiant luxembourgeois globe-trotter et écrivain Alexander Weicker surnommé Jappes.
1923
Récits: Meine Zwillingsschwester Olga (Ma soeur jumelle Olga* nommé plus tard La jeune fille de 13 ans). Meine Freudin, die Lange (Mon amie, la longue*).
1925
Abenteuer aus dem Englischen Garten (Aventure au Jardin Anglais*). Récit.
1926
25 avril: Première de Fegefeuer in Ingolstadt (Purgatoire à Ingolstadt) précédemment intitulé Die Fusswaschung. (Le lavement de pieds*) par Moriz Seeler, au Deutschen Theater de Berlin. Elle obtient une petite rente de Ullstein. A la fin de l'été et en automne, elle rend souvent visite à Brecht à Augsburg. A la fin de l'automne, elle part pour Berlin et y reste jusqu'en 1927.
1927
Retourne à Munich au deuxième semestre. Reprend Pioniere (Pionniers) commencé en 1926. Part au lac Wörthersee avec le nageur sportif Bepp Haindl qui deviendra plus tard son mari. Termine Pioniere.
1928 Retour à Ingolstadt. Fiançailles avec Bepp Haindl. 25 mars: Première de Pioniere (Pionniers) à la Comédie de Dresde  par Renato Mordo. (Théâtre de l’Arche/Paris, 1982).
Récits: Ein Pfund Orangen  (Une livre d'oranges*). Die Ziege (La chèvre). (Odéon Théâtre de l’Europe/Paris, 03. 11. 1995).
1929
Représentation de la pièce Pioniere  (Pionniers) au théâtre am Schiffbauerdamm à Berlin. Scandale théâtral annoncé sur fond politique. Son père la met à la porte. Annulation des fiançailles avec Haindl. Avril: séparation avec Brecht. Mai/Juin: voyage en Suède et fiançailles avec le journaliste et écrivain Helmut Draws-Tychsen. Printemps1929/ Début 1930: Der Tiefseefisch (Le poisson  des grands fonds - Théâtre le Carré/Orléans, 17. 03. 1998, Théâtre National de la Colline/Paris, 24.09.1998).
1930
Voyage de 3 semaines en Andorre avec Draws. Contrat d'un an avec la maison d'édition Gustav Kiepenheuer. Elle écrit Mehlreisende Frieda Geier (La colportrice de farine Frieda Geier*).
1931
Parution du roman Mehlreisende Frieda Geier (La colportrice de farine Frieda Geier*).
1932
Problèmes financiers. Elle écrit quelques articles pour le livre Andorranische Abenteuer (Aventures andorranes*) qui paraîtra  à l'automne aux éditions Kiepenheuer. Dépression nerveuse et tentative de suicide manquée. Elle rentre à l'automne à Ingolstadt.
1933
Mai/Juin. Retour à Berlin. Fin juin. Retour à Ingolstadt. Il ne reste de cette année que les récits Frigid (Frigide*) et  une première version de Schlagschatten Kleist (Kleist ombre portée*). Annulation des fiançailles avec Draws.
1934
Dernière tentative de fuite d'Ingolstadt. Elle tombe amoureuse du peintre et enseignant Georg Hetzelein de Regelsbach. Il s'ensuit une année d'échange épistolaire. Hetzelein envoie une centaine de lettres érotiques illustrées.
1935
Mariage avec son ancien fiancé le marchand de tabac en gros Sepp Haindl. Il lui faut travailler dans son commerce.
1937 Première version de Karl Stuart. Drame.
1938 Août. Epuisement nerveux dû au surmenage.
1943 Elle s'engage dans l'aide aux armées. Ses problèmes nerveux reprennent à la suite de cet excès de travail. Son mari réussit à l'en faire dispenser.
1944
Karl Stuart. Drame.
1945
Son mari revient de la guerre, cardiaque et amaigri.Der starke Stamm (La forte dynastie*). Drame.
1949
Er hätte besser alles verschlafen (Il aurait mieux fait de rester couché*). Das Pferd und die Jungfer (Le cheval et la vierge). (Odéon Théâtre de l’Europe/Paris, 03. 11. 1995). Des Staates gute Bürgerin (La citoyenne exemplaire*).
1950
Elle revoit Bertolt Brecht aux répétitions de Mutter Courage (Mère Courage) à  la Kammerspiele de Munich. Der starke Stamm (La forte dynastie*)  sera montée par Schweikart  pour les Kammerspiele. La radio et la télévision commencent à s'intéresser à Fleißer.
1951
Prix du Conseil Administratif de la Fondation de Soutien aux Belles Lettres.
1952
Elle doit aider son mari au magasin et ne trouve pas le temps d'écrire. Premier prix au concours de récits de la station de radio de  l'Allemagne du Sud (Süddeutscher Rundfunk) pour Das Pferd und die Jungfer (Le cheval et la vierge).
1953
Prix littéraire de l'Académie Bavaroise des Beaux Arts.
1954
Membre titulaire de l'Académie Bavaroise des Beaux Arts.
1956
Rencontre Brecht à Berlin-Est. Afin de gagner sa vie, elle travaille pour la Radio Bavaroise (Bayerischer Rundfunk)  au poste de lecteur.
1958
Mort de Josef Haindl le 15 janvier. Elle fait une crise cardiaque. Elle liquide le magasin de son mari.
1961
Le 23 décembre Marieluise Fleißer est la première à obtenir de la ville d'Ingolstadt le Kunstförderpreis, prix qui récompense la création artistique.
1963
Avantgarde (Avant-Garde). Récit.
1964 Der Rauch (La fumée*).
1965
Die im Dunkeln (Ceux de l'ombre). Récit. Prix du Cercle Culturel de la Société Nationale de l'Industrie Allemande.
1966
Représentation du Starke Stamm (La forte dynastie*) au théâtre Schaubühne am Halleschen Ufer. Deux mois à la Villa Massimo. Voyage en Sicile. Der Venusberg (La montagne de Venus*). Récit.
1967
Elle retravaille Pioniere in Ingolstadt (Pionniers à Ingolstadt) écrit en 1926. Remise du "Poetentaler" (Bavière).
1970
Première de la nouvelle version de Pioniere in Ingolstadt (Pionniers à Ingolstadt) au Residenztheater à Munich.
1971
30 avril. Première de la nouvelle version de Fegefeuer in Ingolstadt (Purgatoire à Ingolstadt) à Wuppertaler Bühne, Théâtre de l’Arche, Paris 1982). R. W. Fassbinder  adapte Pioniere in Ingolstadt (Pionniers à Ingolstadt) pour la  télévision.
1972
Alle meine Söhne (Tous mes fils*). Article sur Martin Sperr, Rainer Werner Fassbinder et Franz Xaver Kroetz.
1973
Remise du "Bayerischen Verdienstorden", l'Ordre du Mérite Bavarois, par le Professeur Hans Maier, ministre de la culture de l'époque.
1974
Mort de Marieluise Fleißer à Ingolstadt.



>> Biographie von Marieluise Fleißer in Deutsch



>> Biography of Marieluise Fleißer in English